Les affichages tête haute peuvent-ils être modernisés ?

affichages tête haute

Publié le : 08 juin 20235 mins de lecture

Bonjour à vous, je suis un affichage tête haute et j’aime être abrégé en HUD. Traduit littéralement, l’affichage tête haute signifie « affichage tête haute ». Cette traduction semble un peu cahoteuse, mais elle atteint assez bien le but recherché. Que suis-je ? Très simple : les affichages tête haute projettent les informations importantes directement dans votre champ de vision sans que vous ayez à détourner le regard.

Je ne suis pas une invention des temps modernes. Au contraire : je suis là depuis les années 1940. Croyez-le, parce qu’à l’époque, j’étais en fait, déjà, intégré à des avions de chasse. En Allemagne, à l’époque, on m’appelait encore « viseur réflexe » ou simplement « dispositif de visée ». Cependant, je dois admettre que j’étais extrêmement simple à l’époque. Ce n’est que 30 ans plus tard qu’ont été mis sur le marché des systèmes pouvant représenter des choses vraiment complexes. À cette fin, un deuxième écran a été installé dans les cockpits des avions de chasse, sur lequel je pouvais projeter diverses informations. Grâce à des technologies toujours meilleures et plus sophistiquées, je suis maintenant un véritable polyvalent. Les affichages tête haute modernes présentent des informations sur l’avionique (électrique et électronique), les radars et même les systèmes d’armes. Plus encore : le pilote a le choix entre plusieurs modes, qui couvrent là encore des sujets très particuliers comme la navigation. Il n’a pas fallu longtemps pour que les HUD passent de l’aviation militaire à l’aviation civile sous une forme adaptée. Dans les nouveaux super avions Airbus A350 ou Boeing 787, je suis maintenant considéré comme la norme.

Même dans une voiture, je ne suis pas aussi neuf que vous le pensez. General Motors a testé les premiers affichages tête haute dans les voitures dans les années 1980 et 1990. À l’époque, bien sûr, j’étais extrêmement simple et je montrais les informations en noir et blanc. Les écrans n’étaient pas non plus configurables comme ils le sont aujourd’hui, mais ils étaient fixes. Néanmoins, j’ai déjà indiqué au conducteur la vitesse actuelle de sa voiture, afin qu’il puisse garder un œil sur la route. Surtout à grande vitesse ou en ville ; je dis juste : jouer aux enfants ou s’arrêter. Cependant, ma percée devrait prendre quelques années de plus, jusqu’en 2001, lorsque GM a lancé la Corvette C5, la première voiture avec un affichage tête haute. En Europe, c’est à nouveau à BMW que je dois mes débuts : en 2003 dans les nouveaux modèles des séries 5 et 6. Cependant, la technologie ne vient pas de BMW elle-même, mais de Siemens VDO Automotive. Il n’a fallu que deux ans pour que PSA suive la tendance et me propose une Citroën C6 dans la classe moyenne. Aujourd’hui, je suis disponible dans tous les modèles. Dans les segments inférieurs, je ne suis bien sûr disponible qu’en option et, donc, moyennant un supplément.

Je peux être acheté chez Garmin sous forme de kit de rénovation. Vous pouvez le coupler avec votre smartphone, et une application de navigation correspondante projettera les informations souhaitées sur votre pare-brise. D’autres HUD de seconde monte exploitent les diagnostics de l’OBD II de votre voiture pour vous donner toutes les informations dont vous avez besoin sur la vitesse, le régime ou la température du moteur. Aujourd’hui, tous les fabricants et de nombreux fournisseurs travaillent au développement de ma technologie. Les futurs affichages tête haute s’appuieront sur la 3D et la réalité augmentée ; l’expansion assistée par ordinateur de votre propre perception de la réalité.

Au fait : comme je suis une haute technologie très sophistiquée, il faut compter avec quelques centaines d’euros pour moi. Pour la BMW Série 3, par exemple, vous pouvez m’obtenir pour 980 euros de plus. Malheureusement, vous pouvez être obligé de choisir d’autres options dans un forfait, ce qui rend le prix encore plus élevé. En revanche, en kit de rénovation, je suis beaucoup moins cher et coûte entre 150 et 400 euros. Chez un grand marchand en ligne bien connu, je suis même déjà disponible pour 30 à 50 euros. Il doit, cependant, être clair que ces systèmes ne sont pas nécessairement à la pointe de la technologie ou ne fournissent pas les meilleurs graphiques. Dépenser quelques euros de plus en vaut vraiment la peine pour moi. D’autant plus que j’obtiens, alors également, plus de résultats dans ma projection optique qu’un produit bon marché en provenance d’Extrême-Orient. Important : avant d’acheter, vérifiez si l’affichage tête haute, que vous souhaitez, est compatible avec le bus de données (transmission de données) de votre véhicule. Autre bon conseil : les couleurs vives rendent le HUD difficile à lire, tout comme les affichages complets. Donc, moins c’est plus avec moi.

Plan du site